dépression atypique

Automatycznie zapisany szkic

Contrairement à la déprime, la dépression est une authentique maladie qui peut durer longtemps. Plus de 3 multiples français sont touchés, principalement les femmes. En fait on devrait plutôt s’ouvrir ‘ dépressions ‘ au plural car d’après le page rank antoine pelissolo, directeur de la prestation de aliénisme du disparu henri-mondor ( mende ), il n’existe pas une mais des modèles de dépressions. Dans l’actu : d’après le dernier relation de l’organisation internationale de la santé, entre deux mille cinq et 2015, le nombre de personnes souffrant d’une dépression dans le monde a augmenté de 18 %. Dans le monde, 300 unité d’hommes et femmes souffriraient de cette maladie.

Une perte d’intérêt et de jouissance à autre normal, par exemple, nous avons la possibilité de nous sentir mauvaises ou contrit dans notre travail, et s’entendre ‘ fortement les prochaines congés ‘, où ‘ fortement mon futur job ‘. Nous avons toujours un plaisir dans nos ennuis, une volonté de aérer. A le contraire, la personne dépressive ne désirera même plus autre chose. Cette perte d’intérêt est spécificité notable de la dépression. Elle note tous les domaines de la vie. Ainsi, les petits délices de la vie courante comme entendre des mp3, ou une ses copains, lire… Disparaissent. Tout paraît comparable, minime, insignifiant. La vie a perdu tout effet, tout goût. Ce manifestation peut conduire certains à avoir des envies suicidaires. Une bonne fatigue autre signe qui ne signal pas : la lassitude soutenu, qui est suggère même sans recevoir fait d’efforts particuliers. La personne souffrant de dépression éprouve fréquemment une impression de manque d’énergie, que ni le repos ni le repos ne sont améliorer.

De quelle nature sont les raisons de la dépression? On ne saura pas la raison de la dépression. On monitor qu’elle est plus répétée dans certaines familles. Et elle survient plus souvent aux heures de fragilisation : pause dans le couple, perte d’un emploi, ricochet, certains cancers…la dépression saisonnière ( ou hivernale ) dure en général d’octobre à mars. Une dépression peut aussi apparaître après un alluvion : le little one jazz se transforme ainsi en une dépression post-partum.

De plus, un inégalité hormonal serait un autre facteur illuminant la dépression. Celui-ci concerne également la dépression postpartum. Un niveau boiteux d’ocytocine, une hormone sécrétée par l’hypophyse ( une glande endocrine intelligentsia ), libérée dans l’allaitement, explique en partie cette forme de dépression. Par ailleurs, une anomalie de fonctionnement du cortisol fait accroître le taux de glucocorticoïdes, ce qui inégalité et bloque les neurotransmetteurs localisés dans l’hippocampe. Les soucis de l’humeur émergent. Mais aussi les dysfonctionnements de la thyroïde. Lorsque cette glande, duquel les hormones posent un rôle dans la majorité de nos fonctionnalités organiques, ne produit pas assez, on parle d’hypothyroïdie. Elle provoque un dépréciation général de la morphologie corporelle, combiné à une bonne fatigue et, souvent, un prise. Un état dépressif peut également apparaître. On ne connaît pas le lien juste entre ces 2 maladies, mais la seconde faut croire ainsi une séquelle de la 1ère.

Laisser un commentaire